22/08/2009

Nous devons être plus concret en phase finale

boloni11

L’entraîneur du Standard de Liège, Laszlo Bölöni, n’a toujours pas trouvé la bonne formule dans ce championnat 2009/2010 puisque son équipe vient de concéder son troisième match nul en quatre journée de championnat. Le coach met en avant le manque de réalisme en phase de conclusion.

« Si nous n’arrivons pas à terminer nos actions alors nous ne devons nous faire aucune illusion. Nous sommes tombés sur une équipe de Charleroi bien organisée et il fallait maintenir le pressing durant toute la rencontre. Mais en deuxième mi-temps, nous n’avons pas réussi à proposer un jeu rapide qui aurait pu nous apporter la victoire. Si nous arrivons à imposer un jeu plus physique et que nous parvenons à terminer nos occasions alors nous reviendrons en tête du championnat » a déclaré Laszlo Bölöni après le nouveau match nul concédé par ses joueurs ce vendredi soir.

www.footgoal.net

11:09 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans ITW Dirigeant-Coach | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : charleroi, championnat, boloni |  Facebook |

Un point pour Charleroi face aux Rouches

Ce vendredi soir, en match avancé de la 4ème journée du championnat belge, le Standard recevait la visite du Sporting de Charleroi. Il n'y a pas eu de vainqueur dans ce derby wallon. En effet, les deux formations se sont quittées sur un score de parité, un but partout, au terme du temps règlementaire. Jovanovic et Habibou ont chacun inscrit un petit but. Un résultat mitigé pour le Standard à une semaine d'un déplacement à Anderlecht.

Ce vendredi soir, le Sporting de Charleroi se déplaçait en bord de Meuse pour y affronter le Standard à Sclessin. L'équipe local a parfaitement commencé la partie en se créant l'une ou l'autre possibilité. Dès la 12ème minute, Théréau se voit brandir le carton jaune par Johan Verbist. A la 22ème minute, Jovanovic inscrit son 5ème but de la compétition et met ainsi le Standard sur les rails. Quelques minutes plus tard, Habibou tente sa chance de loin et trouve le chemin des filets. Il inscrit ainsi le but de l'égalisation, tout est donc à refaire pour le Standard. Jusqu'à la pause, les deux formations se créent des occasions mais la finition fait défaut. On notera l'occasion 5 étoiles de Dalmat, seul face à Chabbert mais le ballon passe au-dessus. Mbokani et Chakouri ont également été avertis au cours de la première période qui s'est achevé sur un score de parité.

La seconde période débute avec les mêmes acteurs que la première. Rapidement, le Standard part à l'assaut du but de Chabbert mais ce dernier, avec l'aide de sa défense, parvient à protéger son but. Les Rouches ne parviennent pas à trouver le chemin du but une seconde fois, malgré les multiples tentatives. Les changements effectués parmi les deux équipes n'ont pas permis de débloquer le marquoir. En fin de rencontre, la pression des Rouches augmentent encore mais les Carolos, bien organisés, parviennent à résister jusqu'au terme de la partie.

Il s'agit du 3ème match nul de la saison pour le Standard qui perd donc une nouvelle fois deux unités. Il s'agit d'une contre-performance pour les Rouches, à une semaine d'un déplacement au Parc Astrid. De son côté, Charleroi décroche un bon point en déplacement à Sclessin.

www.footgoal.net

10:59 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans Championnat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : charleroi, championnat |  Facebook |

18/08/2009

Bölöni : « Nous n'avons pas retrouvé notre niveau »

boloni4

Le T1 du Standard de Liège, Laszlo Bölöni revient sur le cas de Wilfried Dalmat. De plus, il explique que les champions de Belgique n’ont pas encore retrouvé leur niveau et doivent être plus efficaces.

Laszlo Bölöni : « Il est infantile de la part de la presse de taper tout le temps sur le même sujet et c’est immature de la part du joueur de s'exprimer comme il l'a fait. Chaque joueur dispose de 365 cartes de visite. Il doit en déposer une chaque jour, faire en sorte d'être indispensable. Car si Dalmat pense que tous les joueurs doivent être traités de façon égale, il se trompe. Ce sont les communistes qui disent cela. Sinon, pourquoi Mangala et Carcela, qui étaient pourtant titulaires samedi, ont-ils dû s'entraîner hier matin et pas les autres? » explique le Roumain dans la Gazette des Sports.

Il reprend : « Je n'attends pas ce genre d'incidents pour asseoir mon autorité. Et mon équipe n'est pas encore là où je voudrais la voir. Nous n'avons pas retrouvé notre niveau. Nous devons être plus efficaces dans l'approche des matches. Je ne peux pas être content si, lorsqu'on mène 1-3 contre une équipe réduite à dix, je sens de l'insécurité sur le banc. Je ne suis pas d'accord si un joueur perd la tête et fait des mauvais choix parce que 3000 excités crient contre lui ».

www.footgoal.net

22:02 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans ITW Dirigeant-Coach | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boloni, dalmat |  Facebook |