23/07/2009

revue de presse

Victoire à Malmédy


Prêts pour Genk


(GDS) Pour leur dernière joute amicale et avant la Supercoupe de samedi face à Genk, les Liégeois rendaient visite aux promotionnaires de Malmedy. Pour ce match, de nombreux titulaires étaient mis au repos par Laszlo Bölöni mais ce qui marquait surtout c’était l’absence de ce dernier sans raison apparente. Dès l'entame de match, le Standard imposait son jeu et Angeli était à deux cheveux d'ouvrir le score après 30 secondes sur une tête décroisée. Les locaux ne sortaient pas de leur camp tant ils étaient acculés devant leur rectangle. Ainsi, après des tentatives de Nicaise sur une belle reprise de volée détournée par le gardien, et de Defour, c'est Milan Jovanovic qui ouvrait la marque après un relais dans le rectangle avec Angeli (0-1). Sept minutes plus tard, le back droit de Malmedy se payait le luxe d'adresser un petit pont à Jovanovic, ce qui amusait ce dernier. Ce petit événement déconcentrait Malmedy qui encaissait un deuxième but par Dufer. Le score était de 0-2 à la mi-temps.

La deuxième période repartait sur les chapeaux de roue avec un troisième but pour les Rouches des œuvres de Jovanovic sur un centre de Traore (0-3). Ce dernier était remplacé par Benteke qui, sur un centre de Dufer suite à un travail dans l'axe de Jovanovic, mettait le quatrième une minute après sa montée. Quelques instants plus tard, Angeli, d'une belle tête dans la lucarne, inscrivait le cinquième. A l'heure de jeu, Joaquim Preto effectuait 10 changements. Dix minutes plus tard, consécutivement à une passe en retrait de Benteke, le jeune Otte faisait 0-6. A huit minutes de la fin, Benteke, d'un lob astucieux, faisait 0-7. Mission accomplie pour les Rouches qui vont désormais se concentrer sur le match de samedi contre Genk.

João Paulo Andrade: le Standard attend

andrade

(GDS) Arrivé mardi à Liège, João Paulo Andrade avait visité l'Académie Robert Louis-Dreyfus avant d'avoir une conversation avec Laszlo Bölöni et Joaquim Preto. Comme prévu, le défenseur portugais a entamé, mercredi à Sclessin, en compagnie de Pierre François et Dominique D'Onofrio, les négociations relatives à la signature d'un contrat. "Dans un excellent état d'esprit.", signale le directeur général du Standard. La décision n'est toutefois pas (encore) tombée, le joueur ayant dû reprendre l'avion à 15 heures à destination de Porto. C'est de là qu'il rendra sa réponse, très rapidement, après avoir discuté avec son agent.“ Le challenge sportif l'intéresse.", clament Pierre François et Dominique D'Onofrio, qui savent aussi que João Paulo Andrade est courtisé par des clubs susceptibles de lui offrir plus que le Standard sur le plan financier, mais qui ne disputent pas la Ligue des champions. Cet élément pourrait faire la différence en faveur du club liégeois qui, en vertu des bonnes relations de Lucien D'Onofrio, n'aura aucune peine à trouver un accord avec Porto, où le joueur du Rapid Bucarest est toujours sous contrat pour une saison. À Sclessin, on ne doute pas que l'issue sera favorable.

Peur de personne

mikulic

(GDS) Alors que des défenseurs centraux arrivent, Tomislav Mikulic a décidé de sortir de sa réserve et de défendre son image. Certains s’interrogent: que peut bien apporter Tomislav Mikulic à une équipe dotée de la meilleure paire centrale du pays avec Onyewu et Sarr? Juillet 2009. Moraes est arrivé, Andrade va sans doute l’imiter. Mikulic parviendra-t-il à nouveau à éclipser ses rivaux? Lent et agressif. Cette étiquette colle encore au dos du joueur croate. Pourtant, il s'est fait une place au soleil et il parvient à relativiser. "Il est clair qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. Dire que je n'avance pas et que je mets le pied, c'est une opinion et je respecte celle de chacun. Si trois personnes regardent le même match, il est possible qu'elles formulent des avis différents sur la prestation des joueurs. Pour répondre à ceux qui disent de moi que je manque de vitesse, je ne me rappelle pas avoir été pris de vitesse par un attaquant la saison passée (NDLR:un point de vue que nous contestons). De plus, je ne connais pas un défenseur central en Belgique qui soit plus véloce que moi. Donc non, je
n'ai pas l'impression d'être un escargot. D'ailleurs un arrière rapide peut aussi très bien être à chaque fois en retard...”
Si certains supporters ou spécialistes s'interrogeaient de savoir ce que l'ancien joueur de Genk allait bien pouvoir apporter au Standard, l'intéressé donne la réponse. “Que ceux qui estiment que je n'ai pas été d'une grande utilité la saison passée consultent les statistiques. Ces dernières plaident en ma faveur puisque lorsque j'étais titulaire, le Standard encaissait moins de but. De plus, je n'ai perdu qu'un match avec le Standard en tant que titulaire, c'était à Charleroi (1-0).”

Lorsqu'on lui demande de définir son jeu en un mot, le Croate ne tergiverse pas. "Je dirais sans hésitation l'efficacité. Tout mon jeu est basé sur l'efficacité et la sobriété. Il s'agit d'être toujours là au bon endroit et au bon moment. J'ai d'ailleurs un modèle de ce genre en la personne de l'international croate Josip Šimunic. De plus, je joue en Belgique depuis 5 ans. J'ai donc eu le temps de connaître et d'analyser le jeu de tous les attaquants du royaume. Ils n'ont plus de secrets pour moi.” D'un point de vue humain, on le dit timide, réservé, renfermé sur lui-même. Il ne fait jamais ou pas beaucoup parler de lui. Le défenseur central s'en explique. “Ce n'est pas que je ne veux pas parler de moi, mais apparemment je ne suis pas un joueur intéressant pour la presse. C'est vous qui choisissez les gens que vous avez envie de questionner. Pas moi!Sinon il est vrai que je suis assez réservé comme garçon. Je ne vais pas me fendre de déclarations sulfureuses pour faire la Une. Je ne comprends d'ailleurs pas ceux qui ont recours à ce style de stratagème pour tenter de se faire connaître.” Ce qui est sûr, c'est que ce n'est pas le genre de Mikulic.”

Arrivé en août 2008 au Standard, Tomislav Mikulic a dû patienter jusqu'au deuxième tour et la blessure de Sarr pour obtenir une place de titulaire qu'il n'a jamais plus perdu.
"Je savais ce qui m'attendait en signant à Liège. Je débarquais dans le club champion de Belgique qui était doté de la meilleure paire axiale du pays avec Sarr et Onyewu.Il a fallu que je travaille énormément aux entraînements pour revendiquer une place de titulaire au Standard. J'ai également joué de chance avec la blessure de Sarr. Pas que je me réjouissais que mon coéquipier soit écarté des terrains, mais il est vrai que sa blessure m'a propulsé au-devant de la scène. Si Sarr n'avait pas été blessé, peut-être que je n'aurais jamais joué. C'est le football.” Désormais titulaire à part entière, encore plus avec le départ d'Onyewu, Mikulic n'est pas effrayé par l'annonce de possibles renforts dans l'axe central de la défense (Andrade?) "Ca ne me fait absolument pas peur. Je n'ai jamais été effrayé par la concurrence. Si c'était le cas, je changerais de métier. La saison passée, nous avons été champion avec seulement trois défenseurs centraux, Sar, Onyewu et moi. Cette saison, avec la ligue des champions, le club se doit de compter 4 à 5 défenseurs. L'arrivée de renforts à mon poste est donc normale et ça ne m'empêche pas de dormir. Même si je perds ma place, je ne serai pas jaloux par rapport à un coéquipier, au contraire, je l'encouragerai. Il faut penser aux intérêts de l'équipe avant les siens.

À moins de deux semaines de la reprise du championnat, les supporters sont inquiets
de voir que les Rouches accumulent les contre-performances lors des matches amicaux. Tomislav Mikulic tient à les rassurer. "Je comprends que les supporters soient impatients, mais ils doivent se rassurer, nous serons prêts pour la reprise du championnat. Déjà samedi contre Genk, nous prouverons que nous sommes en forme. C'est vrai que les résultats des matches amicaux ne plaident pas en notre faveur mais ils peuvent s'expliquer. Depuis quatre semaines, nous travaillons énormément pour être prêts pour ce championnat qui s'annonce très long. La charge de travail est donc conséquente. Ce qui fait que nous ne sommes pas toujours frais pour les matches amicaux. Ce n'est pas intéressant d'être en super forme en juillet si c'est pour connaître une grosse baisse de régime début septembre. Je le répète, le championnat sera long.” Un championnat nouvelle formule sur lequel l'ancien joueur de Genk touche un mot. "Ca sera rude pour les organismes. Le plus important sera d'éviter les blessures. Mais pour ce faire, nous avons un très bon staff médical en qui j'ai une grande confiance. Il est vrai que cette nouvelle formule est assez spéciale. Jouer 30 matches puis 10 de playoff avec 6 rencontres de ligue des champions en plus, même si j'espère que nous en jouerons d'avantage, rajoutez à cela la coupe de Belgique et ça fait un calendrier très chargé! Je ne sais pas si c'est une bonne solution, nous le saurons en fin de saison. Tout ce que je peux dire c'est que chaque être humain apprend beaucoup de ses erreurs...”

Ecrit par Rédaction standard.be

14:01 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transfert, match amical, championnat, mikulic, andrade |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.