23/08/2008

Revue de presse

Standard v Westerlo

 

st west

Composition d'équipe du Standard de Liège:
Espinoza, Marcos, Sarr, Onyewu, Dante, Witsel, Defour, Fellaini, Dalmat, Mbokani, Jovanovic

Remplaçants:
De Vriendt, De Camargo, Goreux, Nicaise, Toama, Benko, Ingrao, Mikulic.

Composition d'équipe de Westerlo:
Deelkens, Corstjens, Van Kerckhoven, Vanaudenaerde, Delen, Modubi, Sarki, Sotil, Adams, Tomou, Dekelver

La tête à Westerlo ou à Liverpool?

 

(GDS - D.Dejeneffe) Boum, boum. Boum, boum. Le cœur des supporters rouches va battre la chamade durant les quelques jours à venir. Tout d'abord parce que les ouailles de Laszlo Bölöni vont accueillir Westerlo dans leur antre ce soir. Elle sera chauffée à blanc, à n'en pas douter. Car il s'agit là de la première rencontre de championnat à domicile depuis le titre acquis de haute lutte l'année passée! Alors, les joueurs de Westerlo peuvent s'attendre à réellement faire l'expérience de ce qu'est l'enfer de Sclessin. A propos de cette rencontre, on peut d'ailleurs se poser une question essentielle: comment les joueurs du Standard vont-ils l'aborder à l'aube d'un déplacement de Champion's League dans le stade mythique d'Anfield Road? La question mérite notre attention et nécessite une tentative de réponse. Cette saison, les Rouches nourrissent une nouvelle fois de grandes ambitions.
lecomte2

"Nous voulons figurer sur trois fronts, le championnat, la coupe et, pourquoi pas, la Champion's League.", narre Jef Lecomte, l'entraîneur des gardiens du Standard. "Pour ce faire, Laszlo Bölöni procède au match par match avec les joueurs, étape par étape. Lorsqu'une rencontre de championnat a lieu, on ne pense qu'à cela et c'est la même chose pour chaque joute, peu importe son enjeu. Cette réalité, je pense qu'elle a été très bien comprise par les joueurs..." De facto, il semble donc qu'il n'y a pas de risque pour que les Standardmen prennent la venue de Westerlo par-dessus la jambe et ne se fassent bêtement surprendre. Dans les faits, le groupe semble avoir compris cela puisque, pas plus tard qu'il y a une semaine, il avait réussi à tenir en échec Liverpool en Ligue des Champions avant d'aller gagner sur la pelouse de Dender. Il n'y a donc pas de raison pour que la donne ait changé à présent.

"Moi,je ne crois pas non plus que le Standard va déjà penser à Liverpool parce que Laszlo Bölöni ne le permettrait pas. Enfin, j'ai l'impression.", rigole même Rachid Farssi, joueur liégeois de Westerlo. Maintenant, la pratique pourrait être toute différente mais, quoiqu'il arrive,les Rouches ont toutes les cartes en main. A eux d'assurer.

“Un peu à la Jacobs"

lecomte

(GDS) Arrivé au Standard en début de saison quasiment en même temps que Laszlo Bölöni, Jef Lecomte est l'une des personnes les mieux placées pour décortiquer la méthode de travail du coach roumain. Son analyse est on ne peut plus pertinente. Qui est donc Laszlo Bölöni lorsqu'il exerce son métier d'entraîneur ? Comment se comporte-t-il avec ses joueurs ? Est-il plutôt amical ou distant? D'un point de vue extérieur, on pourrait penser que l'ami Laszlo ne doit pas être toujours tendre avec son groupe. On en viendrait même parfois à imaginer une discipline générale très spartiate mais est-ce vraiment le cas? Non, assurément. Car, au delà des impressions, l'ancien mentor de Rennes ou de Monaco aime dialoguer avec tout un chacun mais lors de certains moments choisis. "D'abord, il faut bien avouer que Laszlo n'est pas quelqu'un de bavard.", explique Jef Lecomte, l'entraîneur des gardiens rouches. "En ce qui concernele staff, il discute volontiers mais surtout lorsque nous nous trouvons dans nos bureaux. Alors,c'est plus facile."

Le contact avec les joueurs, nécessaire, n'est pas non plus négligé par le Roumain. "De ce côté là, le coach reste cohérent par rapport à son caractère. Il parle assez peu mais tout ce qu'il dit au groupe est direct et concret! Ce sont toujours des phrases choc directement comprises par tous. Il ne parle jamais pour ne rien dire et c'est quelque chose d'apprécié. Le blabla, il ne connaît pas. Maintenant, il arrive aussi souvent que Laszlo prenne l'un ou l'autre gars à part pour lui parler et lui dire ce qu'il attend exactement. Lors des repas, il aime parfois aller s'asseoir près des joueurs pour discuter et rigoler. Il met des barrières mais dans certaines circonstances...”

En dehors de l'aspect psychologique de son travail, Laszlo Bölöni est un entraîneur qui aime maîtriser chaque détail et cela transpire littéralement de la préparation de chacune des rencontres du Standard. Sa méthode de travail n'est d'ailleurs pas sans rappeler des souvenirs à Jef Lecomte. "De manière générale, il me fait souvent penser à Ariel Jacobs, que j'ai autrefois connu à La Louvière. Ce sont tous les deux des formateurs qui font très attention au moindre détail. Evidemment, leurs caractères sont différents, Laszlo étant plus impulsif (il sourit)." Ces détails sont ainsi travaillés au quotidien. "Le coach aime analyser le jeu de l'adversaire.", poursuit l'ancien T2 de
Hamoir. "Pour cela, il utilise beaucoup la vidéo. Ensuite, il applique les enseignements avec les joueurs. D'une manière générale, il travaille énormément l'aspect tactique avec l'ambition de remporter des trophées. Je pense que l'une de ses grandes forces est de procéder étape par étape." Avec, donc, la visite de Westerlo ce soir suivi du déplacement de Champion's League à Liverpool! Le coach l'a assurément dit :“Gagnons d'abord contre Westerlo!".


Le Standard a sa TV


pierre françois4
(GDS) Evénement de taille hier à l’Académie Robert Louis-Dreyfus. Pierre François, directeur général du Standard de Liège, présentait Standard TV en compagnie de RTC Télé Liège et de Voo, les partenaires des champions de Belgique. Rien n'arrête décidément le
Standard. Après le titre conquis en mai dernier,la Supercoupe remportée de maîtresse façon et le match homérique livré face à Liverpool il y a à peine dix jours, le club de Sclessin lance officiellement Standard TV. "C'est une journée importante pour le Standard.", a lancé d'entrée de jeu Pierre François. "Pour notre club que l'on dit si médiatique, Standard TV était une sorte de rêve. Je précise d'emblée qu'il aurait été présomptueux de notre part de créer une nouvelle chaîne uniquement dédiée au Standard comme l'ont fait l'Olympique de Marseille ou Lyon. Une émission hebdomadaire c'est déjà très bien. Nous verrons ce que l'avenir nous réserve."

S'il est un fait acquis que le lancement de Standard TV sera accueilli avec bonheur par les fans du club de Sclessin, comment ce projet a-t-il vu le jour? "Cela fait longtemps que nous pensons à ce concept.", poursuit le directeur des Champions de Belgique. "Nous avons toujours reporté le projet jusqu'en juin, quand VOO nous propose cette émission hebdomadaire dédiée au club. Durant plusieurs années, nous avons eu une émission sur RadioCiel. Depuis 2003, en collaboration avec La Meuse nous avons le Standard Magazine. Voo et RTC nous proposent maintenant une émission télé hebdomadaire: c'est une sorte de continuité." On le sait, le public de Sclessin est sans contestation possible le plus fervent du royaume, mais il sait aussi se montrer exigeant. StandardTV comblera-t-il ses exigences? "Nous ferons le maximum pour essayer de rassurer nos supporters et leur donner un maximum d'infos.J'ai demandé à tous les services du club de collaborer au maximum à ce projet."

Mercredi prochain, le Standard joue son avenir en Ligue des Champions à Liverpool. C'est ce jour qui a été choisi pour la diffusion du premier numéro de Standard TV. "C'est une réelle fierté de savoir que la semaine prochaine, alors que nous nous apprêterons à monter sur le terrain d'Anfield Road plein d'espoirs, certains en Belgique auront la chance de découvrir le premier numéro de Standard TV." Porté sur les fonds baptismaux par RTC, nous ne pouvons que souhaiter bon vent à Standard TV...

Anne Ruwet, déjà 10 ans dans les tribunes
Licencié en journalisme de l'université de Louvain-La-Neuve, Anne Ruwet a entamé son parcours par un stage au service sportif de la RTBF. Abonnée depuis dix ans à Sclessin, son nouveau poste de journaliste à Standard TV l'enchante évidemment. "C'est le Standard qui m'a fait découvrir le football. C'est une véritable passion et avoir pensé à moi pour cette initiative c'est un peu comme une récompense." Déjà active au Standard où elle participe à l'évolution du site internet, Anne a son idée sur la manière dont elle va travailler: "J’aurai à la fois un regard de journaliste mais aussi de supporter modéré car il faut avant tout rester crédible. J'ai pu me rendre compte que l'accueil réservé à Standard TV est positif. Je vais essayer d'établir un bon contact avec les joueurs.Il faudra sans doute un peu de temps pour que la confiance s'installe mais je suis persuadée que cela va fonctionner. C'est un très beau projet,très bien réalisé."

 

Heureux pour le Standard:

decoration

(GDS) "J'ai suivi le match des Rouches face à Liverpool en supporter.", dit Michel Preud'homme dans La Gazette des Sports. "Je n'ai aucun regret d'être parti. J'assume toujours les choix que je fais. Mais je reconnais que cela fait une sensation particulière de voir ceux avec lesquels on a travaillé évoluer à ce niveau, en sachant qu'on y est pour quelque chose. Désormais, la page est tournée même si le Standard reste le club de mon coeur. A 11 ans, j'y étais abonné...Du titre, je garderai le souvenir éternel d'une magnifique aventure humaine et sportive. C'est un succès fantastique parce que personne ne nous croyait en mesure d'aller au bout. Les joueurs et moi sommes entrés dans l'histoire de ce club."

Echos:


On le sait, la Belgique débutera sa campagne qualificative pour la Coupe du monde 2010
par une rencontre à domicile face à l'Estonie. Celle-ci se disputera à Sclessin le 6 septembre (20h45). Le club liégeois a accepté de mettre ses infrastructures à la disposition de l'équipe estonienne, qui prendra possession, du 4 au 7 septembre à l'Académie Robert Louis-Dreyfus, de son hôtel et des terrains. La proposition avait, dans un premier temps, été formulée à la fédération belge, sans suite. Au-delà des
rentrées financières qu'une telle location génère, cette présence estonienne au Sart-Tilman ne devrait pas perturber outre mesure la préparation du Standard, appelé à disputer, le 5 septembre, un match amical au Havre, alors que Lazslo Bölöni devrait ensuite accorder deux jours de congé à ses joueurs, aucune rencontre de championnat n'étant prévue le week-end suivant, pour cause de Turquie-Belgique.

Ecrit par Rédaction standard.be - Marc

27/05/2008

Preud'homme - Standard: les raisons d'une séparation

 decoration

 

ECLAIRAGE | Au-delà de la durée du contrat, d'autres aspects rentrent en ligne de compte pour comprendre le choix de Michel Preud'homme de quitter le Standard.

 

http://www.actu24.be/article/sports/football/preudhomme__...

11:10 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans Championnat | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : preud homme, transfert, la gantoise, standard |  Facebook |

Preud'homme: "Gand m'a montré son envie"

 decoration

Michel Preud'homme a confirmé qu'il n'entraînera plus le Standard. Il va s'engager avec Gand, pour trois ans.

http://www.actu24.be/article/sports/football/preudhomme_g... 

 

 

 

11:06 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans ITW Dirigeant-Coach | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : preud homme, transfert, la gantoise |  Facebook |