17/08/2009

Zenden à Sclessin ?

Selon HNB, Boudewijn Zenden serait en approche à Sclessin. Libre de tout transfert, l’ex international hollandais a joué la saison passée à Marseille. Auparavant, il a défendu les couleurs du PSV, Barcelone, Middlesbrough et Liverpool.

www.footgoal.net


10:55 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans Mercato | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transfert, zenden |  Facebook |

09/08/2009

Revue de presse

Match amical à Livourne

Aujourd'hui à 9h30, les Rouches décollent de Bierset pour se rendre à Livourne et affronter l'équipe de série A en amical (20h). Le déplacement se fera sans Dufer et Goreux, tous deux malades. Mutombo remplacera numériquement Goreux. Le groupe sera de retour dans la nuit de dimanche à lundi.

Le Standard doit vraiment se renforcer

 

(GDS) En vérité, le onze de base des Rouches est certainement le meilleur du pays. Seulement voilà, quand certains éléments de base ne sont pas à leur meilleur niveau comme cela a été le cas vendredi au Beerschot, la mécanique s'enraye et bafouille son football. Les solutions de rechange qui font que le niveau de l'équipe ne baisse pas trop ne sont pas légion et cela pose problème. De véritables renforts doivent débarquer, non seulement pour tenir parfaitement la route en championnat de Belgique mais aussi en Ligue des Champions! Là, tous les observateurs et les personnes proches du Standard sont sur la même longueur d'onde. Faisons confiance à Lucien D'Onofrio pour trouver le ou les oiseaux rares...

Distinction pour les deux jeunes

 mangala1traore1

(GDS) Les compositions d'équipes arrivent dans la salle de presse du Kiel. Quelques minutes auparavant, une rumeur circule et fait l'effet d'une petite bombe: Laszlo Bölöni aurait décidé de titulariser Mangala et Traoré tout en rejetant Mikulic et Dalmat sur le banc! Les feuilles arrivent et la rumeur devient une vérité criante. Les Standardmen montent sur la pelouse, le coup d'envoi va être donné et on peut alors observer le positionnement que vont prendre les deux jeunots sur la pelouse. Mangala (18 ans) va se poster en défense aux côtés de Sarr et Traoré (19 ans) va quant à lui se placer sur le flanc droit. Du poste pour poste par rapport à Mikulic et Dalmat. Dès l'entame, nos jeunes gaillards connaissent des fortunes diverses. Traoré touche peu de ballons mais il en fait un usage opportun, en s'appuyant sur sa grande vivacité. Monteyne ne sait plus trop où donner de la tête. Dans l'autre sens, Mangala éprouve quelques difficultés à s'installer dansla rencontre. Au fil des minutes, ce dernier prend cependant confiance et il commence à s'imposer physiquement. Durement mais avec une correction digne des vieux briscards, il prend le dessus sur MacDonald ou Cruz.

De son côté, Traoré hérite d'une occasion 18 carats à la 14e! Sans un magnifique arrêt de Pacovski, l'Ivoirien aurait d'ailleurs trouvé l'ouverture pour sa première titularisation sous la vareuse rouche. Pour la suite de la joute? Mangala s'affirme et livre une prestation trois étoiles alors que Traoré baisse un peu de régime et est remplacé. "J'étais un peu fatigué quand le coach m'a sorti.", soufflait Moussa. "Évidemment, j'ai été heureux d'être titularisé et je m'y attendais un peu vu le déroulement de la semaine. Je n'ai pas été trop stressé, j'ai juste fait ce que l'entraîneur m'a demandé de faire. J'ai loupé une superbe opportunité de but mais je n'ai pas de regret. Le gardien fait un bel arrêt sur mon tir."

"D’autres ont plus de crédit que moi”

 

 

dalmat3

(GDS) De mémoire, nous n’avions jamais vu Wilfried Dalmat aussi affecté que vendredi au terme du partage contre le Germinal Beerschot. Le Français pestait évidemment à cause de la perte de deux unités mais aussi et surtout parce qu’il s’est retrouvé à chauffer le banc durant 60 minutes. Il s’est confié sans se défiler, en vrai pro qu’il est... La mine déconfite et le pas lourd, Wilfried Dalmat se présente devant la presse. Sans fuir, le joueur commente son statut très peu habituel de réserviste. "Je n'ai appris que sur le coup de 18h, lors du briefing d'avant match, que j'étais sur le banc des remplaçants.", narre le Français. “Si j'ai été surpris? Forcément, oui.” L'ailier de lâcher ensuite une phrase lourde de sens. “Il faut croire que je ne dispose pas du
même crédit que certains (sic).”
Les paroles sont dures et font référence au premier partage concédé par les Standardmen contre St-Trond. Wilfried Dalmat a ainsi l'impression d'être le seul (avec Mikulic) à avoir fait les frais de la moins bonne performance des Rouches lors de l'entame du championnat. Avant de s'en aller, il tiendra tout de même un raisonnement plus 'sage'. "Ok, cela m'a fait tout drôle de me retrouver en dehors du onze de base mais, comme tous les autres, je vais devoir me battre pour gagner ma place.”
sarr6

Véritable muraille défensive aux côtés de son petit frère Eliaquim Mangala, Momo Sarr n'était pas si mécontent que cela du résultat de même que de la manière. “Moi, je trouve que nous avons mieux joué face au Germinal Beerschot que la semaine dernière contre St-Trond.", explique le Sénégalais. "Nous devons continuer à travailler de la sorte.” Le 2/6 engrangé pour le début de championnat n'est pas bien dramatique non plus selon le défenseur. "Oui, on a perdu des points mais ce n'est pas trop grave. Rien n'est encore joué et je suis persuadé que l'équipe va monter en puissance avec le temps. On ne doit regarder personne, juste nous-mêmes. À présent, notre attention est tournée vers le match à Roulers de la semaine prochaine. Là encore, ce ne sera pas évident du tout.” De fait, les Roulariens avaient arraché un partage 1-1 face aux Rouches dans leurs installations lors de la 3e journée! Et après, ce sera un derby contre Charleroi à Sclessin...Attention danger.

Mulemo lance un appel au calme

mulemo3

(GDS) Il a cavalé dans tous les sens, Landry Mulemo. Souvent laissé à l'abandon par Milan Jovanovic sur le flanc gauche, le défenseur latéral a pu visiter en long et en large la pelouse du Kiel. Il a été extrêmement ennuyé par les déboulés de Cruz ou encore de MacDonald. “En début de match, l'équipe entière n'était pas vraiment dedans..", souffle Landry. “Il nous a fallu du temps avant d'émerger car nous jouions avec le frein à main. Nous étions un petit peu déstabilisés par le Germinal Beerschot et nous étions en position d'attente. Heureusement, cela a changé par la suite.” De fait, ce sont les Rouches qui ont eu les plus belles possibiités pour ouvrir le score durant la première période.Le réalisme a cependant fait défaut. "Nos opportunités ont été plus nombreuses que notre adversaire. Eux, ils ont eu une occasion et elle a été au fond avec ce superbe tir de Goor.C'est clairement du 100%. Ce point, je pense que le Standard le mérite après un déplacement qui n'est quand même pas évident du tout hein...” Voilà une certitude! Le GB sait jouer au foot et, s'il continue de la sorte, peu de formations viendront gagner au Kiel...Pour terminer, Landry Mulemo a lancé un petit appel au calme après le 2/6. “Ce n'est pas catastrophique et on a parfois l'impression qu'on est en crise (sic). C'est loin d'être le cas et le plus important maintenant est de rester calme. Il reste encore beaucoup de matches à disputer, je ne suis vraiment pas inquiet. Le groupe est très bon et je sais que nous allons très bien nous en sortir.”

Ecrit par Rédaction standard.be

11:26 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : transfert, match amical, sarr, mulemo, dalmat, mangala, traore |  Facebook |

07/08/2009

revue de presse

GBA v Standard

Composition de l'équipe du GBA
Pacovski, Monteyne, Clement, Van Dooren, Monteyne, Leko, De Decker, Haroun, Goor, Malki, MacDonald

Composition de l'équipe du Standard de Liège
Bolat, Marcos, Sarr, Mikulic, Mulemo, Dalmat, Defour, Witsel, Jovanovic, De Camargo, Mbokani

Remplaçants:
Soubry, Collet, Mangala, Goreux, Nicaise, Carcela, Traoré, Cyriac

Blessé:
Moraes.

Arbitre:
M.Bourdouxhe


Préface : Germinal Beerschot – Standard de Liège

(MD) Une semaine pile poil après avoir lancé la Jupiler Pro League version 2009-2010, le Standard se déplace dans la Métropole anversoise avec la réelle intention d’effacer le faux-pas concédé face aux valeureux Canaris, fraîchement promus. On dit généralement qu’il est préférable de se déplacer Germinal Beerschot en début de saison lorsque que le club est toujours en rodage car un déplacement au Kiel n’est pas une sinécure. Cependant, le Standard a du mal à réellement lancer sa saison. En effet, dès la reconduction de son contrat, Laszlo Bölöni avait martelé qu’il façonnerait son équipe afin que celle-ci atteigne son pic de forme pour la mi-septembre, à savoir pour l’entrée en lice du club en Ligue des Champions. Seulement voilà, à un mois et demi des échéances européennes, les Rouches ne peuvent pas se permettre de galvauder trop d’unités, et ce malgré la réforme qui permettra certains faux-pas qui porteront moins à conséquence sur le plan mathématique.

Alors que le noyau n’a pas encore été renforcé par l’arrivée de réel titulaire potentiel, hormis Cédric Collet et le retour de prêt de Grégory Dufer, le coach roumain du Standard va devoir trouver la bonne formule afin de tirer le maximum du groupe mis à sa disposition. La base n’a pas changé mais plusieurs joueurs n’ont pas encore atteint leur rendement maximal et c’est l’ensemble du collectif qui s’en ressent. De plus, l’arrière-garde n’a pas encore donné tous ses apaisements suite au départ d’Onyewu. Quelle tactique utilisera Bölöni ? Restera-t-il fidèle à son 4-2-3-1 ou reviendra-t-il au plus classique 4-4-2 qui aura permis aux Rouches de cartonner sur la fin de saison ? L’état de forme d’Igor de Camargo pourrait faire pencher la balance du côté du premier système cité.

En face, Aimé Antheunis aura à cœur de faire bonne figure face à un ténor. Cependant, tout n’est pas rose non plus pour le coach flandrien qui cherche encore la bonne formule. Le Beerschot carbure généralement au diesel avec un début de saison poussif avant de trouver son rythme de croisière. Malgré une rafale de but lors de la préparation, les supporters des Rats ne sont pas rassurés pour autant surtout au vu de la faiblesse des adversaires rencontrés. Ils ont, en effet, joué la plupart de leurs rencontres amicales face des équipes amateurs, hormis un match contre le FC Bruges (victoire 2-1) et un match contre l’équipe grecque du Panionios (0-0). Comme chaque année, le Germinal Beerschot aura été relativement actif sur le marché des transferts, tant en In qu’en Out. Il a fallu remplacer Silvio Proto, auteur d’une excellente saison et reparti à Anderlecht, dans les cages et c’est le Macédonien Tomislav Pacovski, international de 27 ans, qui en aura la lourde tâche. Trois autres éléments défensifs ont également quitté le navire, à savoir Didier Dheedene (Capellen), Igor Mitreski (retour de prêt à l’Energie Cottbus) et Nzelo Lembi (fin de contrat), qui n’entrait déjà pas dans les plans du coach la saison passée. Actuellement, seul Philippe Clement, devenu excédentaire au FC Bruges, est venu renforcer ce secteur particulièrement frileux. Justice Wamfor, milieu défensif, est même reconverti provisoirement en défenseur central, en attendant mieux. Toujours côté mercato, le club a enregistré l’arrivée de trois joueurs à vocation offensive dont deux en provenance du… Standard ! Mathieu Cornet est cependant placé dans le noyau Espoir tandis que Bavon Tshibuabua (18ans) devrait recevoir sa chance. L’autre arrivée dans ce secteur est celle du titulaire potentiel qu’est Sherjill MacDonald en provenance de Roulers où le Néerlandais s’est complètement relancé et aura fortement contribué au sauvetage des Roulariens.

Pour leur première sortie officielle de la saison, au Schiervelde de Roulers justement, les hommes d’Antheunis sont passés près d’une première déconvenue en arrachant un nul en fin de match grâce à un but du Colombien Daniel Cruz. Face à Roulers, le Germinal Beerschot était disposé dans un 4-4-2 avec une défense composée des frères Monteyne sur les flancs et du duo Van Dooren - Wamfor dans l’axe. Wim De Decker officiait en milieu défensif tandis qu’Ivan Leko se situait juste derrière le duo composé de Faris Haroun et Bart Goor. En pointe, le duo MacDonald – Malki aura reçu les faveurs du coach. L’arrivée de Philippe Clement devrait stabiliser un peu la défense qui manquera néanmoins de répondant point de vue vitesse. Dans l’entrejeu, Daniel Cruz devrait retrouver une place de titulaire dans un rôle plus offensif, à moins qu’Antheunis ne repasse dans un système à une pointe, dès lors MacDonald pourrait occuper le flanc droit, laissant Malki seul en point et Cruz sur le banc. Derrière, il y a essentiellement de jeunes joueurs prometteurs, certains ont d’ailleurs pu s’exprimer la saison passée à l’image des Ghanéens King et Owusu. Nadjim Haroun, auteur d’une bonne préparation, Victor Wanyama, Maxime Geurden ou le super-talent Mats Rits pourraient aussi recevoir leur chance. Devant, derrière le duo titulaire, il y a Tosin Dosunmu, toujours aussi rapide mais inefficace devant le but. Paul Kpaka et Henri Munyaneza peuvent se chercher un nouveau club tandis que Bavon Tshibuabua sera le numéro quatre du compartiment.

Le Standard se déplacera donc dans un stade qui lui réussit plutôt bien ces dernières saisons. En effet, les Rouches sont invaincus au Kiel depuis la saison 2005-2006 (2-2 en 05-06, 1-3 en 06-07, 1-2 en 07-08 et 1-3 la saison passée). A Laszlo Bölöni de trouver la solution aux problèmes mis en évidence lors de la rencontre face aux Trudonnaires et de trouver les mots justes afin de reconcentrer ses troupes sur l’objectif prioritaire du club, le championnat. Une victoire en terre anversoise lancerait définitivement la saison des doubles champions en titre.

Le vrai départ au Kiel?

sarr

(GDS) Le match nul de vendredi passé à Sclessin n’a fait plaisir à personne. Ni aux supporters, ni à la direction, ni à Laszlo Bölöni et encore moins à ses joueurs. S’il est encore trop tôt dans la saison pour parler d’un “rachat”, le Standard se doit de montrer ce soir un visage plus en rapport avec sa réputation de double champion. Aux interrogations suscitées par la contre-performance trudonnaire, sont venues se greffer les éternelles incertitudes du mercato estival. Le Real Madrid (ou Liverpool) allait-il débarquer à Sclessin pour actionner le plan B? La France allait-elle à nouveau titiller les sens de Milan Jovanovic? Au décompte final, tout s'est dégonflé comme une baudruche et une nouvelle certitude a gagné le club. Au terme d'une semaine plus agitée que n'aurait pu le laisser croire la victoire facile en hors-d'œuvre contre Genk, le Standard a finalement toutes les cartes en main pour partir du bon pied dans ce championnat de longue haleine. Quelque part, les joueurs du Standard en ont même un peu marre du mercato. “Par exemple, on a parlé de moi à Rome et à Bordeaux.", a expliqué Mohamed Sarr. “Rome, c'était du sérieux parce que l'affaire était traitée directement par mon agent qui connaît bien la direction du club. Pour le reste, j'ai envie de dire:arrêtez de vous servir de nous. Si un club veut un joueur, il le transfère et puis basta! Oui, j'ai l'impression qu'on s'est un peu servi de Steven Defour cette semaine.” Connaissant son capitaine, Momo est parfaitement conscient qu'il n'a pas perdu le sens des réalités. “À son âge, c'est logique qu'un club le fasse rêver. Maintenant, c'est enterré. Il y a des choses plus sérieuses dans la vie:remporter le match qui vient au Germinal Beerschot. Steven est notre capitaine et il n'a qu'un but:remporter les trois points ce vendredi soir.” La leçonde Saint-Trond doit porter. “On a donné des points en cadeau. Le championnat est encore long, il va falloir le gérer. Il faut accumuler la confiance en vue des premières échéances sérieuses.", martèle défenseur sénégalais.

Accuser un secteur de tous les maux serait trop facile. Vendredi passé, c'est toute une équipe qui a flanché, même si quelques-uns ont échappé au naufrage. On reconnaît les vrais champions dans leur réaction face à l'adversité. Si les Rouches ne veulent pas briser l'enthousiasme de ces dernières années à quelques semaines du grand rendez-vous européen, ils doivent bien négocier ce déplacement au Kiel.

"Le coach aussi nous avait avertis.", confirme Mohamed Sarr. “Mais voilà nous avons cru qu'il suffirait de paraître pour gagner. Quelque part, notre victoire contre Genk était trop facile, elle ne nous a pas préparés pour cette première journée. Sur le terrain, la réalité a été tout autre. Et pourtant, même en étant mauvais, nous aurions pu l'emporter. À 2-1, nous aurions dû être capables de fermer le robinet. Comme quoi, on apprend tous les jours.” Pour le grand public, fermer le robinet signifie resserrer les boulons en défense. Inévitablement, il faut aborder la prestation du couple Sarr-Mikulic dans l'axe de la défense. “Dans ce registre-là, je crois qu'on a franchement exagéré. Il n'y a pas que l'axe central qui n'était pas à son niveau. On a surtout fusillé Mikulic. Vous savez, même avec Guchi, nous avons pris 4 buts au Cercle et à Anderlecht...tout comme nous avons réalisé de grandes sorties européennes. Et la saison passée, le Standard a aussi pris peu de buts avec Mikulic. Tomi a de l'expérience, je n'ai pas besoin de prendre sa défense.” Le Sénégalais revient sur ce qui doit faire la différence ce soir au Beerschot: l'état d'esprit. “Un coach m'a toujours répété:si tu demandes 10% à ton corps, il t'en donnera seulement 10%. Si tu lui demandes 200%, il te les donnera aussi.”

L'état d'esprit, c'est se motiver pour chaque match comme si c'était un choc. “Depuis que je suis en Belgique, ce déplacement est un des plus difficiles que je connaisse même s'il nous réussit. Nous avons connu des plus effrayants comme Liverpool ou Everton et nous nous en sommes bien sortis. Cependant, tu ne dois pas attendre d'affronter Barcelone pour te dire un matin que tu dois être prêt. Si tu as la même attitude avant Saint-Trond, le Germinal, etc..., ce sera aussi un réflexe pour la Coupe d'Europe. En quelque sorte, le message de Laszlo Bölöni aura été celui-là au cours de la semaine. “Il a essayé de nous réveiller parce qu'il le fallait bien. Personnellement, je ne m'intéresse qu'à une seule chose:prendre les 3 points et retrouver la confiance. C'est comme ça au Standard: il suffit d'un moins bon résultat et, automatiquement, l'atmosphère est moins positive autour de l'équipe. Vous ne croyez quand même pas qu'on peut même un 4-0 à toutes les équipes. Après tout, les cinq premiers ont toujours été difficiles même les saisons du titre. On prenait souvent des buts mais on parvenait à redresser la tête.Voilà, ondoit se faire mal. La saison passée, Liverpool nous a lancés pour la saison. Le Germinal doit vraiment être ce match de référence.”

 Transferts

imgNews

Le Standard s'intéresse au brésilien Edimo Ferreira Campos, ou simplement Edinho selon Het Laatste Nieuws. Ce joueur de Lecce (Italie), 26 ans, joue comme médian défensif dans don équipe. Dominique D'Onofrio confirme que le Standard a surtout besoin de taille au milieu, et qu'il ne viendra pas pour remplacer Steven Defour.
van hout

Comme annoncé par La Meuse hier, Kristof Van Hout a signé un contrat portant sur trois saisons au Standard de Liège. L'affaire a connu un coup d'accélérateur hier en début de soirée. Pas tellement en raison de la fuite dans les colonnes de la Gazette des Sports, mais surtout suite à l'intérêt du RC Genk, qui cherchait aussi un concurrent pour Davino Verhulst. Ne désirant pas à nouveau se faire piquer un gardien (après le jeune produit des U19 Gilles Lentz), les négociations ont abouti hier soir. Arrivé à Sclessin en compagnie de son manager, Mme Goyvaerts (la veuve de Fernand), il a été accueilli par Pierre François avant de rejoindre les bureaux du directeur général du Standard où il a paraphé son contrat une heure plus tard. Il devient donc la doublure de Sinan Bolat.

À peine 5 minutes après l'arrivée de Van Hout, c'était au tour de Christian Benteke de garer sa voiture à l'ombre de la T2. L'international belge en U19 (et maintenant en Espoirs) effectue le trajet inverse. Depuis l'annonce des a rétrogradation provisoire dans le noyau Espoirs, il était question d'un prêt d'une saison ailleurs en D1. Malgré la concurrence de Zulte-Waregem et Mouscron, le club de Georges Leekens a toujours tenu le bon bout. Comme prévu, il rejoint le Stade des Éperons d'Or pour une saison. Mercredi soir à Hespérange, il a encore été visionné par un club de Ligue 2 française mais il reste donc en Belgique. Loin de certaines tentations à Liège, il a une saison complète pour réussir un pari:revenir une seconde fois à Sclessin par la grande porte.

Le nom du défenseur franco-congolais de Beauvais est cité à propos du Standard. “On m’a juste proposé le joueur.", a précisé Dominique D’Onofrio

Express:


Outre les Diables Witsel, De Camargo et Defour, deux autres jeunes Rouches sont appelés en Espoirs: Mehdi Carcela et Lionel Gendarme sont repris par Jean-François de Sart pour affronter la Finlande. Pour rappel, Bolat (Turquie-Ukraine), Jovanovic (Afrique du Sud-Serbie) et Mbokani (Congo-Sénégal à Blois) sont aussi sur le pont le 12 août.

Le Brésilien Alex Moraes est out pour quelques semaines (fracture de fatigue).

Sur son site, le Beerschot remercie la fédération des supporters du Standard d’avoir renoncé au boycott du match, compte tenu du nombre réduit de places disponibles (675).


Ecrit par Rédaction standard.be

11:42 Écrit par LA FAMILLE ROUCHE dans Revue de presse | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : transfert, infirmerie, championnat, gba, sarr |  Facebook |